vendredi 25 décembre 2009

Images d'archive








1966: les essais du proto 650

Merci à DON, pour le partage de toutes les photos "usine" à suivre, qui sont parfois utilisées et/ou appropriées par des personnes non autorisées ...




Assemblées à la main les SFC, et au milieu des SF













On savait vivre dans ce temps là chez Laverda. Très loin des cadences infernales ...


Livraison d'une série 8000, identique à celle que mon ami  Jean Hénot reçu pour Noël 1971
(ses parents étaient concessionnaires Laverda)





Livraison d'une des premières séries de 750 SFC dans la cour de l'ancienne usine (1972)
Livraison des premières SFC Elettronica  (1975)

 Montage des 1000 SFC (1985)

 Laverda 600 Harris


Copyright F.M. Dumas
750 Laverda modèle USA Américan Eagle
Premier prototype 1000 Laverda







Présentation de la 1000 Laverda au salon de Paris 1972 :










L'une des premières 1000 trois cylindres, de pré-série (1972)


Présentation de la Laverda V6 (160cv) au salon de Milan 1977



Avec l'aimable autorisation, et nos remerciements à François-Marie DUMAS, qui a photographié pour son journal (Moto-Revue), la LAVERDA 1000 V6, à l'usine de BREGANZE en 1978. Photos sur lesquelles l'on distingue parfaitement sur ce deuxième prototype, le nouveau bras oscillant modifié avec un retour à des suspensions conventionnelles, et pour cause... nous sommes ici un mois avant le départ du Bol d'Or au Castellet, où cette machine sera, de très loin, la plus rapide du plateau (283 km/h) !!!



Photos également prises en avril 1978, (et souvent piratées) en présence de Luciano ZEN, le directeur Technique de LAVERDA, et de Giulio ALFIERI, le célèbre motoriste MASERATI, père de ce moteur V6 (unique au monde sur une moto), lors des essais au banc.




Présentation simultanée à MILAN, de la LAVERDA 500 Formula dérivée du modèle de série.




Un moteur 1000 3 cylindres au banc, avant montage.









Les Laverda ont suscité une énorme curiosité lors de leur sortie en mai 1968, comme ici cette 750 GT. Cette moto était en production depuis moins de deux mois lorsque ces Italiens sont venus aux Chamois, en compagnie d'une 750 MV:







Ma première "concentration" de l'autre côté des Alpes : La Stella Alpina 1970


Quelques publicités d'époque :



                                            Flyers diffusés par le réseau COUTURIER (France) en 1970


Publicité de légende diffusée dans la presse en 1971


"Un rêve d'été"



"Arrivées triomphantes des Laverda 750 SF à Monza, Oss, Bol d'Or"



"Construire la vitesse, vendre de nouvelles émotions"








Le Racer SFC de production pour ceux qui roulent très dur, Laverda construit des motos d'exception
"Nous n'arrêtons jamais"

"Confirmant ses qualités exceptionnelles d'adhérence et de vitesse"



Commercialisée aux USA sous le nom de "American Eagle", avec une promotion assurée par le cascadeur Evel Knivel





Trois machines ont été fournies à Evel Knivel, une était attelée, les deux autres pour les sauts. L'une d'entre elle est actuellement (mars 2014) en vente au US














LAVERDA  CHAMPION d' ENDURANCE






1000 km du Mans 1969



Avec l'aimable autorisation de Damien Follenfant, voici ses photos prises le 7 septembre 1969, une semaine avant le fameux Bol d'Or, lors des 1000 km du Mans. Les Laverda confiées à Appietto/ Naudon et Guilli/ Bertrand, étaient données favorites par beaucoup.


L'on peut remarquer sur cette photo : 
a) le montage du G.B. avant !!!
b) la connexion des échappements (déjà)
c) les condensateurs supplémentaires
d) une Honda Hawk (250) en arrière-plan ... tout un symbole !
Elle terminera deuxième aux mains de Guilloux et un certain Urdich, dont on reparlera la semaine suivante ... du côté de Monthléry !








André-Luc APPIETO  30/11/1946 - 07/05/1973




Un grand Merci à ce garçon talentueux, pour avoir contribué à faire connaître LAVERDA en France 





Un autre pilote talentueux devait se faire remarquer par Gaby Couturier, (importateur Laverda en France), lors des Coupes du Salon 1971, où il monta sur le podium avec une 750 SF privée de série :






Ce pilote: Hubert Rigal, qui devait faire une brillante carrière en endurance et en Grand Prix par la suite, prit le départ du Bol d'Or 1971, au guidon d'une SFC engagée par l'importateur, en compagnie de René Auzard.

Les Laverda d'usine, pilotées par Brettoni/Angiolini et Dossena/Cretti devaient terminer la course en bonnes places. Celle de Brettoni/Angiolini laissant la victoire à la Triumph, non sans améliorer la troisième place obtenue au Bol d'Or 1970.






Le Mans : Bol d'Or 1972

Augusto Brettoni / Sergio Angiolini

Philippe Schreyer / Moreno Pescucci




Hordelalay/Lamouroux, victorieux en 750 Production au Bol d'Or 1974



Exceptionnel (dans tous les sens du terme) : Nico Cereghini sur Laverda V6 au Bol d'Or 1978

Ce grand pilote avait déjà terminé deuxième au 24H de Liège (Spa) 1975 en compagnie de Roberto Gallina.  Alors que Marco Lucchinelli et Georges Fougeray plaçaient l'autre Laverda sur la troisième marche.







Montlhéry,  Bol d'Or 1969





Francois Cevert co-équipier de Jacky Stewart en F1, ne tarissait pas d'éloges sur sa Laverda 750 S







Toujours avec l'aide de F.M. Dumas, voici trois photos du proto DiFazio de Brown et Sharp au Bol d'Or 1974





Pas encore une archive, mais la photo est trop belle !
Idem pour Marnix (la référence mondiale SFC)  et sa SFC Egli

En revanche les photos ci-dessous sont de véritables archives, exceptionnelles ... 
(merci à Alain FREDERIC & Richard FAUCHERAUX)


Elles illustrent les 6 H de Rouen 1972, épreuve disputée en deux manches de 3 H, quasi intégralement sous la pluie par notre team.


Les pilotes étaient mon ami Jean HENOT (premier pilote privé de Laverda SFC en France), qui partageait le guidon de sa 750 SFC avec René AUZARD qui avait déjà terminé 3ème des 12 H de Montlhéry (18/4/71) au guidon d'une Laverda officielle, partagé avec Philippe JULLY.


La première manche fût remportée par notre SFC !!! 
Petit correctif : ce n'est Auzard mais Henot ici 

Dans la dernière demi-heure de la seconde manche, alors que nous avions deux tours d'avance sur la Kawasaki de BERTSCH/MAISON et la Honda de LUC/CHEMARIN (des machines officielles), notre embrayage devait rendre l'âme, préservant le podium comme lot de consolation !!!



Avec un tout petit peu de réussite, sans ce problème d'embrayage, nous aurions pu inscrire cette victoire dans le Livre d'Or de l'Endurance, comme étant la première victoire d'un team privé dans l'histoire de Laverda en France (et sans aucune aide de l'importateur)


Lauro Micozzi dans ses oeuvres, avec sa 750 SFC  Elettronica !











Augusto Brettoni et une 750 SFC cadre "poutre" Segoni



Cadre Segoni
Bol d'Or 1983
Une très belle présentation de Gijs van Dijk sur la base d'un cadre NB, et d'un moteur  RGS TT1 "usine"


J.P. Haemisch au Castellet


 Alan Cathcart a brillamment reporté Daytona 1984 avec la Laverda-Ogier, moteur de la 500cc Montjuic victorieuse en 1978 et 1979 au 24H, un poids de 132 kg pour 74 cv à la roue arrière.




Prototype du moteur Laverda 350 trois cylindres en L

Massimo Laverda et le prototype 350 Lesmo dans son salon (1991)


Moteur 6 cylindres de la 1000 Laverda 

Nouveau 1000 Laverda V6 (2012)






Basset Laverda 750 SFC Elettronica (1975) dans la cour de l'usine

Les fiches Télépoche :