lundi 21 février 2011

NEWS 2016 (+ photos & reportages circuits)

Circuit de Haute Saintonge :  

Comme chaque année depuis six ans, Le CLASSIC RACE c'est trois jours de roulage motos anciennes et de Rock'n roll. Avec la présence exceptionnelle cette année de M. Piero LAVERDA  himself, qui viendra avec quatre machines d'usine, dont la fabuleuse Laverda 1000 V6, qui créa la stupeur de l'industrie japonaise lors du Bol d'Or 1978...



*********************************************************


1er Motogiro Auvergnat


L'association "Les Gaulois des Combrailles" est heureuse de vous convier à sa 1ère manifestation réservée aux motos italiennes anciennes (avant 1985) ou d'exception .

Le parcours s'effectuera par groupes de 20 à 25 motos gérés par un ouvreur, un véhicule "balais" et un marshall.
Votre moto devra obligatoirement être présentable et techniquement fiabilisée, vous devrez respecter le code de la route, cette épreuve n'étant en aucun cas une course !
Nous vous demanderons votre attestation d'assurance et permis de conduire en règle, indispensable .

Les frais d'engagement sont fixés à 50 €, comprenant :
- l'accès gratuit au camping ***
- le camion d'assistance en cas de panne...improbable
- le vin d'honneur (Lavergnac ou autres)
- remise de prix pour l'élection des plus belles motos italiennes présentées
- le concert du samedi soir      

Vous pouvez réserver le repas du samedi soir et le petit déjeuner du dimanche, pour un montant de 20 € / adulte, ou 10 € /enfant -10 ans                                                             

Nous souhaiterions que tout le monde puisse participer à ce repas pour créer le dialogue entre possesseurs d'italienne  vintage, dans un esprit de grande convivialité.
Les repas des samedi et dimanche midi restent à votre charge, mais les lieux sont prévus pour cela sur l'itinéraire à couper le souffle retenu par l'organisation ....

Pour toute information concernant l'hébergement (hors camping) n'hésitez pas à visiter le site 

L'organisation sera prête à vous recevoir dès le vendredi, si vous désirez visiter nos Combrailles, et l'accès au camping sera gratuit pour les participants.

Pour tout complément d"information, n'hésitez pas contacter Fred MISTRAL au :
06 08 86 11 05  ou par mail : freducat@hotmail.fr



**********************

Biker's Classics
(3 - 4 - 5 juillet 2015)

Les Laverda seront à l'honneur lors de la 13ème édition de cette célèbre manifestation Belge sur le magnifique circuit de SPA-FRANCORCHAMPS

Outre la présentation officielle du deuxième exemplaire de la célèbre 1000 Laverda V6 (voir ci-dessous), deux des trois exemplaires des Spaceframe originales seront également exposées pour célébrer la deuxième et la troisième place de ces machines lors des 24 H de LIEGE 1975, sur l'ancien circuit de Spa-Francorchamps voici tout juste 40 ans !
Un hommage sera également rendu au regretté Massimo LAVERDA trop tôt disparu le 25 octobre 2005, lors d'une parade sur le circuit, à laquelle tous les propriétaires de Laverda sont conviés.


Avec le concours d'un Laverdiste, régional de l'étape (Philippe de Mons) que nous remercions, voici une partie des machines exposées

Laverda 1000 V6 (exemplaire n°2 - 2015)




Une partie de l'expo

Laverda 1000 "Spaceframe" usine originale (1975)

Laverda 750 SFC 1er modèle (1971)

Laverda 750 SFC dernier modèle (1975)

**************************



Championnat de France VMA
Endurance Classic (14/06/2015)

Les week-end se suivent mais ne se ressemblent pas sur le circuit de Haute-Saintonge... Après un CLASSIC- RACE placé sous le signe du soleil, trois semaines plus tard, la deuxième manche du championnat d'endurance classic s'est déroulée intégralement sous la pluie !

RENATA n'était pas la dernière à ne pas apprécier ces conditions humides, en multipliant ses arrêts au stand.


Ce qui n'empêchait pas nos pilotes, à l'image de Fred COLLONGE, de maintenir un rythme de métronome sous cette pluie battante, sans prendre aucun risque inutile.

Et au final, c'est que du bonheur avec le Team LAVERGNAC, comme toujours !

**************************


1978 - 2015 : 
37 ans après la présentation du célèbre prototype LAVERDA 1000 V6, à l'occasion du Bol d'Or 1978, Cor DEES présente son deuxième exemplaire, réalisé à partir des plans d'époque.




Félicitations et respect pour ces huit années de travail et de Passion  !!!

****************




Circuit de Haute Saintonge :  trois jours de roulage motos anciennes, trois jours de Rock'n roll, trois jours d'ambiance Seventies à ne pas manquer (inscriptions limitées)


Pour sa cinquième année le CLASSIC RACE s'est déroulé comme d'habitude à guichet fermé, mais surtout sous un soleil omniprésent, permettant d'attaquer, dès les premières séances matinales, une piste en parfait état sous une température très clémente.


Les machines du team LAVERGNAC étaient prêtes à peaufiner leur préparation, et surtout celle de leurs pilotes encore un peu "tendres" en ce début de saison..., avant de se présenter au départ de la prochaine course d'endurance VMA sur ce même circuit dans trois semaines.


Une autre Laverda, spécialement préparée par notre ami Domingo, connaissait son baptême de piste avec un moteur "stock", en attendant celui de course préparé en Allemagne pour le prochain Bol d'Or Classic. 


Mais déjà avec ce moteur RGS, son jeune pilote (22 ans) qui montait pour la première fois de sa vie sur une Laverda, a fortement impressionné la foule des spectateurs présents en bord de piste. Un style coulé et très efficace, qui n'est pas sans rappeler celui de notre ami Christophe CHARLES-ARTIGUE également présent ce week-end, avant de se présenter à SPA avec sa Guzzi Moto-Bel, avec l'ambition de faire un podium (NDLR : comme d'habitude...)


Comme chaque année beaucoup de belles machines italiennes bien-sûr, mais aussi anglaises, allemandes ou japonaises étaient présentes en piste, dont cette petite 500 Laverda aux couleurs originales..., mais parfaitement restaurée, et toujours aussi efficace et facile sur le circuit de Haute Saintonge.


Chaque soir, avant même la tombée de la nuit, la foule se pressait à la buvette et auprès du "barnum Lavergnac", pour déguster une quantité impressionnante du désormais célèbre Lavergnac (la boisson des "freines-tard"), et pour assister au concert d'un groupe de Rock talentueux et particulièrement généreux (4 heures de concert...)


Rendez-vous l'année prochaine, mais un conseil à tous : répondez dès l'ouverture des inscriptions ... A bon entendeur, Salut !

*********************

Parmi les nouveautés de la marque Française HELLER, spécialisée dans les maquettes de grande qualité, nous trouvons la nouvelle édition de la mythique 
LAVERDA 750 SFC de première génération.
Le tarif est de 79,00 € frais de port compris. Avis aux amateurs et à celles et ceux qui recherchent une idée de cadeau de Noël ...



********************


Communiqué : Disparition de Lionel LEUS le 8 juin 2014
Nous avons le regret de vous faire part de la disparition de Lionel LEUS le 8 juin 2014, consécutif à un malaise intervenu lors des Coupes Moto-Légende. Il était l'un des rares pilotes LAVERDA invités au Ton-Up, et présents sur de nombreux circuits européens, pour faire vivre les mythiques Moto-Laverda.
Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.




La 4ème édition du CLASSIC RACE, cru 2014, marquera les esprits des nouveaux participants, comme une totale réussite, selon leurs dires ! Merci, mais c'est aussi grâce à eux, et aux nombreux participants qui n'ont pas raté une seule édition depuis la création de cette manifestation !

Pour les organisateurs cette édition se jouait donc à guichet fermé, et les possibilités offertes par la sympathique Direction du Circuit ont été exploitées au maximum de leurs capacités.

Et, ce qui est le plus important, dans le respect de la sécurité (aucun accident n'est à déplorer), tout en laissant toute sa place à la convivialité qui nous motive.


Une météo "variable", et une piste sèche à 90% cette année encore, ont permis à près de 200 participants d'exploiter leur monture dans de très bonnes conditions, sur ce toujours aussi  agréable circuit de Haute Saintonge.


Fidèles à leurs habitudes, les side-cars (dont deux Laverda) ont fait le spectacle, et  grâce à la gentillesse des pilotes, tout un chacun pouvait (gracieusement) effectuer quelques tours de circuit à la place du "singe", pour un baptême de piste en fin de journée.


Alors que chaque série présentait 36 pilotes en pré-grille, la moto de pointe du Team Lavergnac : "Renata" pouvait prendre la piste aux mains de Christian, pour une scéance d'entrainement/réglages le vendredi ....


... avant une sortie de piste le samedi, causée probablement par la Triumph-Seeley de Bruno qui, pilotée par Fred,  faisait sa vidange en piste !


Souci d'un autre ordre pour notre ami Domingo du LCF, dont le vilebrequin de sa très belle Laverda n'a pas supporté les régimes imposés pour suivre Renata. Mais ce n'est que partie remise, car un nouveau projet (120°) devrait voir le jour en son atelier pour le Bol d'Or 2015.


Et comme dans les célèbres BD "gauloise", le traditionnel apéro géant du samedi soir, où le Lavergnac coulait à flot, devait célébrer cette dernière soirée. 


Mais ici les bardes pouvaient s'exprimer, et réchauffer l'ambiance très humide, avec un concert de bons vieux Rock des seventies, comme on les aime.




**************************


C'est plus de 5000 personnes qui ont visité le "22ème Mostra scambio di auto e moto d'epoca" qui s'est déroulé fin mars 2014 à VICENZA. 
A cette occasion le Team Laverda Corse était l'invité d'honneur, et l'équipe de Piero Laverda bénéficiait d'un stand de 180m2 pour exposer une trentaine de machines, construites entre 1949 et 1980. Beaucoup de modèles de compétition, dont les mythiques 750 SFC et l'unique 1000 Laverda V6. Une superbe réunion à l'italienne...





Merci à Piero Laverda pour ces photos





2013

Les rendez-vous déjà confirmés avec le team

 LAVERGNAC en 2013 sont :

- 19/20/21 avril : 200 MIGLIA DI IMOLA

- 10/11/12 mai : CLASSIC RACE (La Génétouze 17)

- 5/6/7 juillet : BIKERS'CLASSIC et 4 H de SPA

- 15 septembre : TROFEO CLASSIC (Nantes-Clisson 44)

- 26 octobre : 4 H d'ARAGON


ACTU : 

                            Reportage sur TROFEO CLASSIC 2013


20 octobre 2013 
première sortie officielle de la 700 Laverda du team Laverda Corse lors des des 4 H de MISANO 
Résultat : 1er en classe 750 et 5ème au général






5/6/7 juillet : BIKERS'CLASSIC et 4 H de SPA



C'est sous un soleil omniprésent que s'est déroulée l'édition 2013 des Bikers' Classic, en présence de plusieurs "légendes" du sport motocycliste, telles que Wayne Gardner, Christian Sarron, Alan Cathcart qui s'illustra en Laverda, ou l'incontournable Giacomo Agostini, qui devait nous faire (re)découvrir sa 500 MV "perso". 

Bref du beau monde sur la grille de départ des GP 500, et plusieurs époques; de la Matchless G50 de 1964, à la Yamaha YZR 500 de 1989.

Mais l'épreuve phare reste bien-sûr les 4H de Spa Classic, où nous engagions deux motos: Renata en catégorie "Maxi Class", et notre 750 SFC dans la nouvelle catégorie...750, avec des pilotes qui soignaient leur préparation avec Jimmy, notre kiné perso :

Vous pouvez remarquer que Max ne lâche par la cigarette pour autant...

Bien mal nous en a pris, car le règlement n'est pas à la hauteur de nos espoirs... La direction de course ayant décidé de ne retenir que 70 concurrents, participant ou non au Championnat d'Europe, sur la base de 130% du meilleur temps.

Cela est cohérent s'il s'agit du meilleur temps de la catégorie, mais ici les organisateurs ont décidé de retenir le temps de la pôle position pour toutes les catégories.

Inutile de dire que c'est mission impossible pour notre 750, qui forte de ses 200 kg et 72 CV, n'a aucune chance face aux "avions de chasse" que sont les quatre cylindres nippons forts du double de cette puissance pour un poids souvent inférieur...

La course à l'armement continue, ces puissances n'existaient pas en endurance voici plus de trente ans, mais ce n'est pas grave, les contrôle techniques ferment les yeux, et le nombre d'engagés croît chaque année au point de jouer à "guichets fermés", ce qui "dépasse toutes nos espérances de promoteur", comme l'annonce fièrement le programme officiel. 

Les résultats comptables de DG Sport sont probablement inversement proportionnels aux moyens dont disposent la plupart des teams ! C'est le principal...tant que cela dure !

Sur un plan plus sportif, nous constatons que les temps des Top 10 des années passées, qui permettaient par exemple à la Laverda du Team Van Dijk Laverda Racing de se classer deuxième lors de la première épreuve, ne lui permettent plus aujourd'hui que de réaliser une 19 ème place, même avec 2'55" au tour, et une place de premier en catégorie "Classic 1000".

Au terme des essais de cette année, 51 machines étaient en-dessous de 3'05" au tour, dont environ 30 en moins de 3'. Seules deux européennes (Ducati) sont classées en Maxi Class sur 37, et 4 sur 6 en catégorie Classic 1000 (Laverda 1000, Triumph, BMW, Laverda 900)

Fermons la parenthèse pour en revenir à la course proprement dite. Enfin pour notre Renata "Maxi Class", puisque notre 750 devait restée à l'ombre, dans tous les sens du terme...
Pour notre part les essais se passaient parfaitement, avec des temps qui tombaient régulièrement autour de 3'10", (voir même 3'08" en course) jusqu'au moment où, dans un grand virage à droite très rapide, le manque de garde au sol devait se rappeler à l'esprit de Christian Mille, soulevant la roue arrière, et désarçonnant le pilote... heureusement sans gravité pour lui.


Mais la machine a souffert de sa glissade dans les graviers; le plus important étant le couvercle d'alternateur explosé. 


Heureusement notre ami Christophe Charles-Artigues (non épargné avec sa Guzzi Moto Bel lors de cette épreuve) a mis tout son talent de pro, pour le ressouder et nous permettre de prendre le départ. Merci à lui !


Pour l'anecdote, départ qui devait nous permettre de gagner 20 places sur la ligne, à la demande des commissaires qui se mélangeaient les pinceaux entre numéro de machines et place sur la grille...

Départ donné à 20H précise, sans notre 750, première sur la liste des "nonqualif", et qui attendait un désistement de dernière minute pour s'élancer de la Pitt-Lane. 

Désistement qui devait se produire 300m après le départ, suite à un accrochage collectif au virage de la Source qui imposa la sortie de l'ambulance, mais malheureusement pour nous, pas de drapeau rouge, mais un drapeau jaune. Donc pas de nouvelle procédure de départ !

Le rythme très rapide devait engendré de nombreux abandons sur chutes ou casses mécanique, comme ceux des grosses pointures dont Charles-Artigue/ Saleur, Hubin/ Chavanne, Haquin/ de Dieuleveut, ou encore Wobker/ Matthies.

La piste étant un moment restée avec une trainée de 150m d'huile, et de divers éléments contondants, qui occasionnaient de nombreuses crevaisons comme pour la roue avant de Renata et celle de la Suzuki-Martin de nos amis Nivernais et compagnons de box, faisant rentrer les deux machines au stand en même temps ... ou encore la roue arrière de la Laverda de Le Roy Racing.

Un coup de bombe pour les deux machines et c'est reparti, sauf que, si le tubeless de la Suzuki devait apprécié le traitement, la chambre à air de Renata réclamait pour sa part "le plein" tous les quatre ou cinq tours.

Ces arrêts multiples devaient nous faire reculer au classement général, mais le pire devait arriver dans le dernier quart d'heure de course : la chaîne primaire réputée incassable, d'origine Mercedes, se brisa pour sa deuxième course, en explosant le carter et le support d'arbre primaire.


Ce sera donc l'abandon définitif sur la piste, en 41 ème position après 54 tours. 

Seule source de satisfaction de ce week-end, sur le plan sportif, la superbe première place largement méritée, après des années de malchance, de la Laverda de notre ami Gijs van Dijk, dans la catégorie "Classic 1000", suivi en sixième position de la Laverda 900 du team Le Roy Racing.


Comme toujours en bonus :
Reportages vidéo Marnix:


Reportage Classic 21 :

En 1944, c'était une autre bataille dans les Ardennes...

Une 500 "light"

Une "gueule" de véritable acteur de cinéma

Un autre 6 cylindres italien


7/8/9 juin 2013 : Réunion annuelle du Laverda Club de France (LCF)

La petite cité "au parfum d'Italie" de CLISSON (44), déjà célèbre pour ses nombreux festivals (Les Italiennes de Clisson, le Hellfest, ou encore le Trofeo-Classic) avait l'honneur de recevoir en ce début juin la réunion annuelle du LCF.
De nombreux participants Français bien-sûr, mais également nos amis Belges, Hollandais, ou Brittaniques, avaient fait le déplacement pour se retrouver à Clisson.
Le samedi fût l'occasion de découvrir la presqu'île de Noirmoutier  via le célèbre passage du Gois et sa chaussée submersible...
De retour à Clisson, visite de la cité médiévale, puis une soirée mémorable, où les organisateurs et le groupe de rock ont vraiment mis le feu...


Chacune des ailes du bâtiment était transformée en garage couvert pour les belles Laverda



Alors que certains s'échauffaient déjà sur la piste, avant l'heure du banquet ...


D'autres faisaient une petite séance de mécanique


Pendant que notre ami anglais préparait son repas "végétalien"...



16 mai 1968 - 16 mai 2013 : la Laverda 650/750 célèbre les 45 ans de sa mise en production !

Prototype 1966/1967


 3ème CLASSIC RACE


En dépit d'une météo peu clémente, l'édition 2013 du CLASSIC RACE est une grande réussite. Trois jours de roulage sur piste sèche à 90% du temps, et aucune chute grave, n'a perturbé une organisation parfaitement  orchestrée par les frères Collonges et l'ensemble du team Lavergnac.

Comme chaque année, le parc était rempli de très jolies machines, dont de nombreuses Laverda bien-sûr, y compris en catégorie "side-car".

Cette catégorie toujours aussi spectaculaire alignant pas moins de 28 bassets :


Ce week-end a permis aux machines du team Lavergnac d'effectuer des essais de mise au point avant le prochain grand rendez-vous à SPA.


Parmi les "guest-star", le propriétaire du circuit; J.P. Beltoise est venu nous rendre visite. Une occasion de lui  rappeler les contacts, voici bien plus de 40 ans, qu'il avait eu avec M. Couturier pour piloter les premières Laverda de course. A l'époque, il était 11 fois champion de France moto, avant de rentrer en F1.


L'autre pilote de renom est notre camarade de jeu, Christophe Charles-Artigues, qui a accepté pour la première fois de sa vie de piloter une Laverda, afin de mettre son immense talent au service de la mise au point de Renata, notre 1200 Laverda 120°. Merci à lui.

Ses impressions sont très instructives pour nous, au regard de sa grande expérience. Il a ainsi confirmé tout le bien que l'on pensait du moteur REDAX après Imola, en précisant que ce moteur lui avait fait grosse impression, "quasi aussi puissant que ma Guzzi" dit-il. Une référence lorsque l'on a vu avec quel panache sa Guzzi Moto Bel a remporté les dernières 4 heures d'Imola.


Il reste bien-sûr un gros travail sur le châssis pour améliorer le comportement, et aussi à perdre 30 ou 40 kg, mais là c'est une autre histoire...

Autre histoire également, la mise au point de la boîte à vitesses sur notre 1200 / 180°. Celle qui donnait du fil à retordre à Fred Collonge lors des essais à Imola.
Et bien le problème est réglé pour Spa ... la bielle centrale ayant décidé d'aller prendre l'air en traversant le carter ...


Il reste six semaines avant Spa pour trouver une solution, soyons optimistes !

Enfin, les inconditionnels d'anglaises (très nombreuses ici), de japonaises, et d'italiennes, se sont retrouvés autour du traditionnel apéro géant, et d'un  (ou plusieurs) verre(s) de Lavergnac, pour échanger leurs impressions, beaucoup plus chaleureuses que cette météo hivernale ...

Merci à la SOMEDA, pour le prêt du pace-car : une bombinette Fiat 500 Abarth




200 MIGLIA DI IMOLA

Ouverture de la saison 2013 et du championnat d'Europe sous le soleil d'IMOLA (ça fait du bien...) qui brillait sur le circuit Enzo & Dino FERRARI. Un circuit extraordinaire de part sa situation en "centre-ville" ou presque, comme celui de MONZA. 
Sur ces circuits, les véhicules tournent à longueur d'année à moins de 500 mètres d'un quartier résidentiel, dans de superbes parcs, où la population vit au rythme des mécaniques. Imaginez cela en France ... même pas en rêve !!!

Vendredi : les essais libres
Notre 1200 retrouvait la piste d'IMOLA, qu'elle avait quitté l'an dernier, juste avant sa révision hivernale. Quand à Renata c'était son baptême de piste, sur les terres de ses origines, tout un programme...

Chacune à son niveau devait connaître ses petits problèmes; alors que la 1200 voyait réapparaître ses soucis de sélection des vitesses, 

Renata connaissait des problèmes de carburateurs, causés par un manque d'étanchéité des flotteurs ! Problèmes décidément récurrents sur ces nouveaux modèles de Dell'Orto, puisque nous avions déjà connu ce désagrément l'an dernier sur la 1200.

Samedi matin : essais qualifs 
Grosse frayeur sur Renata au moment de la mise en route pour cette première séance : le boîtier d'allumage électronique neuf devait rendre l'âme sans préavis !!! Heureusement que nous venions de recevoir un allumage de rechange de W.Haerter juste avant notre départ pour l'Italie, sinon la course se serait terminée avant de commencer...

Notre 1200 devait affiner ses réglages de sélection, mais les deux machines allaient se qualifier dans des temps très proches, et juste devant la 500 Laverda (Championne d'Italie 2012) de Piero Laverda.

Samedi après-midi : la course
Départ sans incident, nos deux machines prenant leur place dans le peloton, laissant derrière elles bon nombre de concurrentes. L'un des intérêts de ce très technique circuit d'Imola, est de proposer aux spectateurs des tribunes et des stands, le spectacle d'une très difficile chicane, qui devait coûter très cher à l'un des pilotes du team Hampe-Kawasaki venant percuter le leader avant la fin de ce premier tour !
Cette chicane permettait d'apprécier le talent de certains pilotes de pointe comme notre ami C. Charles-Artigue sur sa Guzzi, mais aussi la très impressionnante maîtrise des pilotes de la Laverda du team Hollandais de Gijs van Dijk, qui maniaient cette 1200 comme une 500.

Suite à un incident de course le pace-car piloté par notre ami Claudio, devait contenir la meute durant plusieurs tours, juste au moment où nous avions décidé de faire rentrer nos machines pour un ravitaillement opportun.

Peu de temps après, nous avions le regret de constater que la rapide Laverda des Hollandais ne passait plus... l'impétuosité de son pilote devait le conduire au bac à sable suite à un "tout droit", sans gravité pour le pilote, mais rendant la machine H.S.

Alors que tous nos arrêts étaient parfaitement bien orchestrés par l'équipe, 
http://www.youtube.com/watch?v=me4WnWtdG34&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=MjS0bAgsJyw

Renata devait faire irruption sans préavis pour un problème de repose-pied et de sélecteur cassés à cause d'une prise d'angle un peu trop prononcée ... En moins de trois minutes une pièce neuve était montée, et la machine pouvait repartir.

Malheureusement au terme de la troisième heure, notre 1200 devait casser sa chaîne secondaire à l'accélération devant les stands, impossible hélas de rapatrier la moto pour réparer, la course était terminée pour le 180°.

A un quart d'heure de la fin, nouveau problème de chaîne secondaire sur Renata, qui devait sauter juste avant les stands ! Une petite poussette pour rentrer au stand effectuer la réparation, nous permettant de finir la course sans forcer, afin de finir à une honorable 33ème place sur 60 machines au départ.

Heureux quand même de placer une de nos Laverda à l'arrivée, la seule, celle du team Laverda Corse ayant également connu un problème mécanique. Et plein d'espoir pour la suite car Renata était l'une des 20 machines les plus rapides en vitesse de pointe, chronométrée à 211km/h, 10 km/h plus vite que celle de Van Dijk à titre de comparaison... il nous reste à améliorer les réglages du châssis, afin de mettre nos pilotes en confiance, et de tenter de gagner environ 10" au tour.
Une partie du team Lavergnac présent à Imola (Photo Boba & Oleg)
Heureux également pour nos amis du team Moto Bel qui devaient remporter cette première coupe de la saison, et faire résonner la Marseillaise sur Imola, en plaçant leur Guzzi sur la plus haute marche du podium.


Une petite sélection des 600 photos de Laurent Tomas :










 









Et en bonus, quelques photos de machines qui m'ont semblé intéressantes dans le paddock d'Imola :





Et sur la route du retour, la rencontre d'une très grosse... Laverda, toute neuve, prête à entreprendre de nombreuses saisons de moissons...avec succès !

*********************

• A l'initiative de DG Sport, le Championat Européen d'Endurance Classic est né ! Et naturellement le Team Lavergnac, habitué de SPA, et parmi les premiers engagés des 200 Miglia d'Imola en 2012,  y participe avec ses deux Laverda 1200



Il y a régulièrement des personnes qui nous demandent des informations concernant la cote des Laverda... 
Ces machines sont trop rares sur le marché pour qu'il y ait une cote fiable. Chaque machine est un cas particulier. L'on peut simplement se fier aux résultats des enchères des grandes maisons spécialisées pour avoir un ordre d'idée, et par exemple à la vente aux enchères organisée par la maison ARTCURIAL dans le cadre de RETROMOBILE 2013.
Parmi les 25 motos mises en vente, il y avait une Laverda 750 SF dans un état moyen, dont l'estimation était de 5000 à 7000 €. Cette machine a été vendue légèrement au-dessus de l'estimation : 


 Ou encore la vente de la maison BONHAMS au Grand Palais à Paris le 7 février 2013, où une Laverda 750 SFC  coursifiée (non d'origine) était proposée au public :

Voir aussi le compte-rendu de Caradisiac :

***************



Début de saison tonitruant en Australie, pour le Champion en titre Drmsby Middleton qui a fait une grande impression au Phillip Island Grand Prix, les 25/26/27 janvier au guidon de sa Laverda SFC. Après avoir remporté deux manches, au classement général il remporte la deuxième place, non sans avoir longuement bataillé avec une Paton Grand Prix, pilotée par le pilote international Dave Jonhson.


****************************************


2012

Les rendez-vous déjà confirmés en 2012 sont :


- 1/2/3 juin : CLASSIC RACE (La Génétouze 17)
- 29/30 juin et 1er juillet : BIKERS'CLASSIC et 4 H de SPA
- 26 août : Circuit Paul Ricard (Le Castellet 83)
- 16 septembre : TROFEO CLASSIC (Nantes-Clisson 44)
                      
200 Miglia di IMOLA
21/22/23 septembre 2012


C'est avec un plaisir non dissimulé que nous avons retrouvé l'Italie, IMOLA et son mythique circuit 
Enzo et Dino FERRARI

Contrairement à SPA, nous avions ici la possibilité d'effectuer des essais libres afin de découvrir le circuit, que nos pilotes Fred et Max COLLONGE, ne connaissaient absolument pas.
Un circuit par ailleurs très technique, qui tourne à gauche, avec de gros freinages et des pif-pafs qui demandent de gros efforts physiques aux pilotes.
Un tracé qui ne favorise pas les machines lourdes comme notre 1200 Laverda, ce qui fait l'admiration de connaisseurs, comme notre ami Christophe CHARLES-ARTIGUES, abonné des podiums en endurance avec sa Guzzi Moto-Bel'

En dépit de cette méconnaissance du circuit, nos pilotes ont réussi à qualifier la machine en 27ème position (sur 43) en 2'35, juste derrière la très maniable 600 Laverda "usine" du team Laverda Corse (25ème).
A titre de comparaison, les leaders comme la Guzzi Moto Bel' tournaient en 2'13.




Très performants aux essais, puisque qualifiés en 18ème position (2'23), nos collègues Hollandais étaient contraints de changer de moteur pour la course, aidés en cela par la conception de leur cadre RAU.



A Imola, la course des 4 heures se déroulait exclusivement de jour, donc exit les phares, et les éventuels risques de pannes à ce sujet. Jusqu'au 2/3 de la course notre machine fonctionnait correctement, et nous permettait de creuser l'écart avec la 600 Laverda, jusqu'à avoir 5 tours d'avance !  

Mais cela n'allait pas durer car les petits soucis rencontrés aux essais avec la sélection des vitesses devaient se reproduire. Et cela malgré l'intervention d'un ancien mécanicien de course spécialement dépêché auprès de notre machine par Piero Laverda.

Mais nous n'étions pas les seuls à connaître des soucis. La machine des Hollandais qui, un moment, était en 10ème position devait elle aussi connaître des gros soucis de fuite d'huile à répétition. Même la machine de nos amis du Laverda Corse devait s'arrêter pour cause d'allumage défectueux.

L'arrêt de Diego DRESSINO et Markus KRENN fut de plus courte durée que le notre (qui dura 16'), et devait leur permettre de repartir devant nous. Cette situation allait nous permettre de connaître une fin de course , où le suspens  entre nos deux teams devait se prolonger jusqu'au drapeau à damiers !

Pour 23 petites secondes, nous avons gagné le challenge que Piero Laverda nous avait proposé la veille lors d'une soirée, à l'occasion de l'anniversaire de l'ingénieur Franz Laimboeck. 













Comme à  chacune de ces manifestations, c'était l'occasion de voir des machines d'exception, et naturellement en Italie nous ne pouvions pas être déçus :

La RGS TT1 usine
La 500 Barcelona 1978
1000 Spaceframe et 500 Formula
 la 1000 V6 Bol d'Or 1978

Mais également MV/Ségoni, Gilera 4, MV, et autres restaurations superbes...










FRANCE : 
La Mythique Nationale 7 en Laverda 






4 Hours of Spa - BIKERS' CLASSICS

(29 - 30 juin 2012)

La veille encore de notre départ, notre participation aux 4 heures de Spa était très incertaine. Alors que le projet de concevoir deux nouvelles motos pour la saison 2012 avait vu le jour depuis près d'un an, de nombreuses difficultés techniques, voir même personnelles sont venues contrarier le planning initialement prévu.

Au moment de prendre le départ pour Spa, la 1200 de Fred & Max Collonge était tout juste prête, en ayant travaillé jusqu'à 4 heures du matin la veille encore, la moto pouvait effectuer ses premiers tours de roues sur 500 mètres, et s'aligner sur la grille de départ de Francorchamps.



Quand à notre autre machine : Renata, après avoir reçu son moteur de chez REDAX en Australie, avec un certain retard à cause d'un fabricant de pistons, puis de nos amis douaniers, les problèmes techniques s'accumulaient, comme cette alerte du fabriquant de l'allumage interdisant de démarrer le moteur à 3 jours du départ...





... mais aussi un accident de cheval la veille du départ pour Spa, devait empêcher Christian d'imaginer le pilotage d'une moto en course !


Renata ne verra pas le ciel bleu de Spa cette année, mais son baptême de piste devrait avoir lieu aux 4 heures d'Imola en septembre prochain... si tout va bien !
En l'absence d'essais libres, notre lourde 1200 allait devoir résoudre l'équation de se qualifier pour la course, tout en assumant le rodage du moteur...


Pas évident vous en conviendrez! Mais bon, nos pilotes ont admirablement géré en se qualifiant ... presque en dernière position sur la grille, avec des temps situés entre 4' et 4'30 au tour.










Ces essais ont permis de mettre en évidence les petits défauts de jeunesse, qui bien évidemment n'avaient pu être découverts auparavant, comme la fixation du pot et du maître cylindre arrière.





Une petite soudure, et une patte de renfort, règleront le problème avant la course!










Samedi 30 juin 2012, 20 H 30, le drapeau Belge s'abaisse et donne le départ de ces 4 heures des 10ème Bikers'Classics, pour la première fois devant les nouveaux stands (comme en F1), avec une grosse empoignade au virage de la Source...
A ce petit jeu, Max, partit en fond de grille, avait déjà gagné 5 places au premier freinage !  















Les deux premiers relais allaient se passer sans aucun souci, 












avant un retour au stand inopiné, pour cause de collerettes d'échappement baladeuses (préparation encore et toujours ...)



Le temps de trouver des écrous chez notre ami Gijs van Dijk, et de se brûler les doigts sur les tubes d'échappement, et 16 minutes plus tard, selon notre jolie "Pit Stewart", nous pouvions reprendre la piste...avant un nouvel arrêt pour cause de "siège éjectable" ... !!!

La grosse attaque de Fred et Max allait nous permettre de remonter dans le classement pour finir à la 37ème place (75 motos inscrites). Sans ces petits soucis nous aurions effectué 8 tours de plus, ce qui nous plaçait en 24ème position, mais avec des si... !








Nous adressons nos plus sincères remerciements à tous nos sponsors pour leurs soutiens techniques et financiers, grâce à eux, notre premier objectif est rempli !

COLOMBIA CAR & CYCLE
REDAX ENGINEERING
ANDYCHAIN
RACE TECH


En marge de la course, les Bikers'Classics réunissaient un certain nombre de clubs de marque dont, celui de nos amis du LCF (Laverda Club de France). Une présence remarquée et remarquable par le nombre et la qualité des machines présentes cette année.





  















D'autres belles machines étaient visibles dans les stands, comme celles du Team Van Dijk





ou encore celles-ci :



















CLASSIC RACE DAYS 
(1er-2-3 juin 2012)


Cette deuxième édition de la "LAVERGNAC PARTY", s'est jouée à guichet fermé, confirmant en cela la réussite de 2011.


Vous pouvez découvrir le compte-rendu de cette manifestation, sur six pages, sous la plume de notre ami Patrick Douki, dans l'excellente revue " CAFE RACER" n° 58, de juillet-août 2012.









EASTERN CREEK (23-25 mars 2012)






Cette année nous souhaitons saluer  l'arrivée d'un nouveau team Australien, qui vient se joindre au Team OZ déjà présent avec son 1200 Laverda Spaceframe. Le Team ICR, propriété de Steve Battisson,  utilisera cette saison une version extrapolée du célèbre twin 750 SFC, dont le moteur est réalésé à 917 cc.

Pour sa première sortie à Eastern Creek les 23-25 mars dernier, le team ICR, avec son pilote Drmsby Middleton, ont réussi un véritable exploit :
Face à un plateau composé de machines européennes et japonaises construites avant 1989, ils ont obtenu la "pôle position".


Après un départ un peu laborieux, Drmsby était en 5ème position, puis petit à petit, il réussit à refaire son handicap, alignant le record du tour au passage, avant de décrocher une superbe victoire !

Espérons que ce N° 72, que le team Lavergnac utilise également en Europe depuis plusieurs années, sera bénéfique pour notre nouvelle 1200 Laverda, dénommée RENATA, en hommage à Mme Massimo LAVERDA.
********************** 2011 TROFEO CLASSIC  18 septembre 2011 (exposition autos & motos Italiennes des origines à 1985)
Le compte-rendu du TROFEO CLASSIC est disponible sur le site :  http://trofeo-classic.blogspot.com/2011/09/trofeo-classic-premiere.html
BOL D'OR CLASSIC 2011
Pour sa neuvième édition les organisateurs du  Bol d'Or Classic 2011 ont eu l'excellente idée d'illustrer leur affiche et leur programme avec une vraie moto ...
Ceci étant dit, naturellement, sans aucun parti pris !!!  Objectivement même, choisir une LAVERDA pour "faire l'affiche", est un gage de réussite...
Malheureusement, cette réussite ne s'est pas vraiment confirmée sur la piste pour nos Laverda.  Pourtant nous avions quatre machines au départ :
La toujours sublime préparation de Gijs van Dijk, ainsi que la jolie SFC noire du Team Le Roy Racing . Et bien entendu les deux machines du Team Lavergnac-Rufus Racing, savoir la 880 et la 1000 Spaceframe .
Toutes "nos" machines ont passé les séances d'essais sans souci pour les chronos, et sans gros problème particulier concernant la maintenance . Signalons tout de même les excellents chronos de la SFC du Team Le Roy Racing !!!
Samedi 19h30, départ de la première manche, et dès le premier tour; retour au stand pour la machine de Gijs van Dijk, son pilote étant aspergé d'essence à chaque freinage.
Vous remarquerez la tête de notre pilote (Fifi)  à gauche ...
 Deuxième, troisième, quatrième tour seront également ponctués d'arrêts au stand pour le même motif, changement des bouchons, ruban adhésif ou autre, rien ne solutionnait le problème . Au final Gijs m'a confié que le souci venait du système de mise à l'air libre des bouchons ... Cela ne s'était jamais produit auparavant !!!
Face à toutes ces péripéties, et malgré le grand talent de ses pilotes Henke et Dirck, les chances de voir remonter cette machine à la place qui lui revient, étaient largement obérées par ces arrêts successifs de début de course. Espérons que cela va mettre un terme à la série noire traversée par nos amis Bataves.
De notre côté, nous n'allions pas être épargnés par ...les commissaires de courses, qui ont arrêté nos deux machines, à plusieurs reprises pour des problèmes d'éclairage . Un feu arrière ne suffisant pas, ils souhaitaient que nous allumions les deux. Sauf que celui de secours (qui fonctionnait au départ) avait un petit souci d'ampoule, puis de faisceau, obligeant la 880 à effectuer plusieurs arrêts (un seul pour la Spaceframe).
Au terme de cette première séance, nous classions notre Spaceframe en milieu de tableau (31ème), devant notre 880 qui devait subir une panne électrique dans la ligne droite des stands, à trois tours de l'arrivée(41ème), elle-même suivi de près par la 1000 de van Dijk (43ème). Malheureusement la 750 SFC du Team Le Roy Racing était éliminée sur chute, avec une épaule luxée pour son pilote.
La deuxième manche, disputée le dimanche après-midi, devait se transformer en véritable Bérézina pour le Team Lavergnac ...
A mi-course, notre 880 devait exploser son étrier arrière, avant de rentrer quelques tours après avec des roulements de roue pulvérisés ... Grosse surprise pour une roue neuve en début de saison, fabriquée à partir d'un moyeu neuf chez un fournisseur allemand bien connu ...
Bref, dans un stress certain, nous avons prélevé une autre roue sur notre SFC de réserve, et après un long arrêt pour procéder à des adaptations, la machine pouvait reprendre la piste ... avant de tomber en panne moteur à AdélaÏde .
Malheureusement Christian Mille ne devait pas rester trop longtemps seul à cet endroit, Fred Collonge allait très vite le rejoindre avec la Spaceframe, carter moteur explosé par une bielle éprise de liberté. Ils allaient pouvoir débattre sur les qualités de préparation de leur machine respective, en attendant le camion balais !!!
YESSSSS, un peu d'occupation pour les longues soirées d'hiver du côté de Manchester ...
Au classement général, nous étions tout de même classés; 34 pour Van Dijk, 42 pour la Spaceframe, et 45 pour la 880. Nous ne sommes pas les derniers, l'honneur est sauf.
 Voici comment se termine la saison 2011: ... dans un camion. 
Mais rassurez-vous nous gardons la passion des Breganzettes chevillée au corps, et l'année prochaine nous reviendrons avec du très beau matériel ... espèrons le .
Pour 2012, les Sponsors sont les bienvenus ... et pas pour financer un camion-balais !!!
Une sélection des plus belles photos de Laurent TOMAS, sur cette saison 2011 : 
BIKERS' CLASSICS 2011

Les Bikers Classics 2011 furent un grand cru en terme de participation pour LAVERDA .
Sur la ligne de départ des 4 heures, nous trouvions pas de moins de 6 machines, à savoir :
Un 1000 entièrement nouveau (celui de l'an dernier servant de "mulet"), présenté par Gijs van Dijk
Un 1000 Spaceframe Réplica flambant neuf, présenté par Hermann Ansorge du Laverda Corse
La 880 du Team Leroy Racing bien préparée, ainsi qu'une autre 1000 du Team Classic Laverda .
Et bien-sûr notre 880 et la Spaceframe de notre ami Ray Shone, sous les couleurs de Lavergnac/Rufus
Les démos proposaient un plateau tout aussi représentatif pour la marque de BREGANZE, pas moins de 33 machines, dont plusieurs SFC tous modèles, une 500 Barcelona, nombre de 1000/1200, ainsi qu'un Spaceframe .
Sans oublier naturellement "notre vaisseau amiral" ; la 1000 V6 pilotée par Piero "him self" ... qui prit la tête de cette parade improvisée .  
Concernant la course des 4 heures, nous constatons que le niveau devient de plus en plus élevé ! La course à l'armement devenant réellement préoccupante...
Des mesures sérieuses devraient être prises pour conserver à ces épreuves leur raison d'être, sous peine d'éloigner les véritables amateurs qui, faute de moyens financiers, respectent le règlement à la lettre . Il est "surprenant" de voir que certaines machines ont doublé leur puissance en 30 ans !!!
Pour preuve; la disqualification de la Moto-Guzzi (arrivée première), pour pneus et moteur non conformes ... Selon la direction de course, ce "détail" avait été signalé au team lors du  contrôle technique !!!
Pour ma part, il me semble que les organisateurs de ces manifestations devraient rapidement réfléchir à la création de deux catégories : New Classic, et Vintage pour les machines qui respectent fidèlement les caractéristiques techniques originales . Voir à allonger la durée de ces épreuves (6 heures ?)
Pour ce qui nous concerne, nous avons décroché notre qualif pour les deux machines. Les essais ayant été perturbé par des problèmes de mise au point moteur pour le Spaceframe, et par une rupture des amortisseurs :
Fin des essais avec une grosse chute (sans gravité pour le pilote) de la 880 . Dégâts réparés dans l'urgence par l'équipe, afin de boucler les trois tours obligatoires de nuit pour chaque pilote, quelques minutes avant la fin de la séance ...
20 heures : départ sous un beau soleil, pas de souci pour nos machines, ni pour les autres Laverda, mais ... cela n'allait pas durer : la superbe préparation de Van Dijk qui tournait comme un horloge avec des temps dans le "top ten" (18 machines sous la barre des 3'), devait confirmer la malchance qui la poursuit depuis 2008 : une roue avant crevée .
Alors que le Spaceframe du Laverda Corse tournait régulièrement en 3'10, sous les yeux de Piero Laverda et de Giuseppe Andrighetto, notre Spaceframe devait s'arrêter au stand pour un souci d'allumage ! Le temps de remplacer une bobine défectueuse, nous avions rétrogradé de dix places . 
Pour sa part la 880 tournait régulièrement avant qu'un fil électrique défaillant  ne vienne perturber le bon fonctionnement de la bête.
Mais le principal était sauvegardé : nos deux machines étaient à l'arrivée, et, plus important encore ; nos pilotes  et tout le team, étaient très heureux de partager ces instants d'émotion !
Ce qui ne fût pas le cas de notre ami Gijs, pour qui  le mauvais oeil devait encore frapper, avec une chute à grande vitesse sur un freinage, endommageant irrémédiablement la belle .
C'est la course ...
Avec la complicité, et tout le talent de mon ami Laurent Tomas, photographe de GP, et pour l'occasion, photographe officiel du Team Lavergnac, nous pouvons vous proposer une petite sélection de ses oeuvres ... Merci à toi Laurent .




CLASSIC RACE, 14 & 15 mai 2011

Pour cette première manifestation, organisée  sur le nouveau circuit de Haute Saintonge, par le Team LAVERGNAC, nous nous sommes retrouvés dans une ambiance très  conviviale grâce à la bonne humeur générée par la grande majorité des participants présents.
Cinq séries, dont la toujours très spectaculaire catégorie "side", ont pu s'exprimer à huit reprises durant ces deux journées, bénéficiant d'une météo idéale, pas trop chaude pour les mécaniques, et suffisamment  ensoleillée pour les spectateurs !
Un plateau de machines d'une qualité tout à fait remarquable, voir exceptionnelle parfois, comme plusieurs magnifiques Trident avec des préparations Rickman ou Rob North, (ici avec un cadre "maison" et un ingénieux système d'injection, programmable au guidon !)
et une impressionnante Armada de Gus Kuhn, (mon premier amour) toutes plus belles que des neuves . 


Sans oublier quelques exotiques de très belle facture ...

ainsi que de nombreuses "compatriotes"
Et bien entendu la quasi totalité des machines du Team LAVERGNAC étaient présentes, ainsi que plusieurs motos de nos amis du Laverda Club de France, sans oublier le très performant side 750 SFC de Christian, ou une très efficace 500 Formula .




ou encore celles de passionnés de la marque de BREGANZE, comme ce sympathique couple du Var qui n'a pas hésité à faire 800 km pour nous rejoindre avec ses Laverda !!! 
Merci à tous pour votre participation active à la réussite de cette manifestation, et un grand merci en particulier à Laurent, pour son aide précieuse ...
En attendant le prochain CLASSIC RACE, nous vous donnons rendez-vous à SPA, le premier week-end de juillet, puis au Bol d'Or à Magny-Cours  le 10 septembre .

*************************************** Wakefield Park, 6 février 2011 La saison 2011 vient de démarrer en 'fanfare" aux antipodes . 
Nos amis du Team OZ LAVERDA RACING, vous connaissez ? Ce sont eux :
Et bien cette année, ils engagent pour la première fois deux machines en course,  avant de compléter l'équipe avec une 500 Montjuic :
- Un triple 1000 Laverda Spaceframe réalisé l'an dernier, mais encore en phase d'évolution, confié à Blair Briggs
- Une 750 SFC  qui faisait ses premiers tours de roues depuis longtemps, avec un 
pilote : Drmsby Middleton, qui découvrait cette moto pour la première fois lors de cette première manche de Wakefield Park .

Pour cette première course réunissant 23 machines, les pilotes Laverda se sont qualifiés premier (SFC) et deuxième (Spaceframe) lors des essais, face à des concurrentes, présentant jusqu'à 1300 cc de cylindrée, construites avant 1989 .
Au départ le pilote de la Laverda SFC qui était en pool, se fît surprendre par une "bondissante" Laverda Spaceframe .
Après quelques tours, la SFC se débarrassait d'une accrocheuse 1300 Kawasaki, (venue avec une certaine opportunité s'intercaler au départ entre nos Laverda), pour venir taquiner la Spaceframe, constater qu'elle faisait jeu égal à l'accélération avec elle, et finalement la dépasser, pour garder la tête jusqu'à l'arrivée .

Après sa très belle pool position, Drmsby Middleton offrait ainsi la victoire à la SFC pour sa première sortie, mais également le record du tour en course, rien de moins  !!!  Mais que reste t-il aux autres ? 
Pour revivre ce grand moment
Félicitations au Team OZ LAVERDA RACING pour ce splendide début de saison ...


Bol d'Or Classic 2010

Le soleil étant de la partie tout le WE, c'est avec grand plaisir que nous nous sommes retrouvé pour inaugurer la saison, sur le circuit de NEVERS - MAGNY-COURS, devant un public venu très nombreux, des quatre coins de l'Europe .







Concernant nos pilotes, après quelques soucis de santé dans les jours précédents l'épreuve, du côté des frères Collonge, tout est rentré dans l'ordre, et nos quatre prétendants étaient affutés comme des ... Laguioles !



Les motos étaient prêtes : un moteur neuf, rodé en VMA au Mans il y a 15 jours, pour la Laverda 880, et une révision complète pour la 1200 Laverda Spaceframe .





Aux essais libres, la Spaceframe a mis en évidence un problème de charge : changement de régulateur par une cellule neuve et ce petit souci est réglé, alors que sur la 880  apparaissait un léger suintement au joint d'embase : vérification serrage culasse, et les machines sont parties pour les qualifs, effectuées sans souci pour les temps .


En revanche, le suintement sur la 880 s'est étendu au joint de culasse : démontage vite fait, mais impossible de trouver un joint de rechange spécifique à cette machine, donc réparation à "l'africaine" avec de la feuille d'alu adhésive, mais sur une culasse légèrement déformée ...

En route pour une séance d'essais : impeccable , la greffe semble tenir (?)








1ère manche sans problème pour la Spaceframe, très régulière, qui termine 24 sur 52  Okay 



Malheureusement, ce qui était à craindre arriva, et le joint de notre pauvre 880, devait rendre l'âme après 10 tours .



Pour la 2ème manche nous avons modifié la démultiplication de la Spaceframe qui prenait 9500 tr/mn en bout de ligne droite, pour en revenir à des valeurs plus compatibles avec l'endurance, mais hélas, alors que les temps commençaient à descendre et que nous remontions au classement, un sur-régime devait anéantir tout espoir de finir sans pulvériser le moteur complètement .




Très fairplay, le proprio ; Ray nous assurait de son soutien, en nous promettant de nous envoyer un moteur neuf complet dans les prochaines semaines . Ce moteur sera mis en place pour SPA, où là ce sera 4 H non-stop ...en compagnie de notre vaillante 880 qui elle, aura retrouvée une culasse rectifiée .



N'oublions pas nos chers amis du Team Van Dijk, pour qui la "promenade de santé" dans les 6 premières places, pouvait conduire à un podium (surtout avec l'exclusion des 2 Guzzi Espagnoles), ... si l'enthousiasme de Dirk ne l'avait, peu avant l'arrivée, conduit à ... l'hôpital, mais heureusement sans gravité .




Voilà brièvement exposé 3 jours de bonheur (quand même) sur le circuit de la Nièvre, en remerciant les nombreux tiffosi qui ont fait le déplacement, et tout particulièrement le LCF pour son "soutien actif", c'est le moins que l'on puisse dire ...sans oublier  Piero Laverda, pour son soutien ... téléphonique tout au long de l'épreuve .